[./supman32d7.html]
[http://www.lmsr.net]
[./supman112d18.html]
[./index.html]
[Web Creator] [LMSOFT]
Bienvenue sur le site de SuperMamans 37, l'association des mamans (et des papas!) de l'Indre-et-Loire qui souhaite échangé sur les joies et les difficultés d'être parents.
Astuces, conseils et bons plans dans le département... Echangez autour de nos bout'chous et consultez nos différentes rubriques. 
Il ne range jamais sa chambre ! J’en ai marre !!

Marie Retaud, psychologue pour enfants à Tours, nous explique les raisons qui font que nos ados laisse leur chambre danbs un état de désordre qui nous rend dingues !
S’il est acquis pour presque tous les parents que leur enfant, pendant l’adolescence, est en quête d’une certaine identité, il est moins évident d’admettre que celle-ci se caractérise, par exemple, par un certain désordre envahissant, entre autre dans sa chambre. Ces deux états de fait sont pourtant directement liés et s’il est difficile d’accepter les chaussettes qui traînent, les réserves de gâteaux sous le lit ou encore les vêtements jetés au sol, l’essentiel est de faire en sorte que cette négligence se limite à l’espace intime de l’adolescent.
Pourquoi est-il si désordonné ?

- Parce qu’il vit un désordre intérieur
Période de désordre intense (amoureux, affectif, sexuel, physique...) l’adolescence se caractérise aussi par une contestation quasi- permanente de l’autorité parentale. Ne pas ranger sa chambre est pour l’ado un moyen de délimiter son territoire et de dire à ses parents « n’entrez pas ». Il se cherche, il a donc aussi besoin, paradoxalement, de solitude, surtout à la maison.
- Parce qu’il a été habitué à vivre dans une forme de désordre
Il se peut aussi que l’enfant, devenant adolescent, reproduise le schéma dans lequel il a été élevé.
Si autour de lui il n’a connu que le désordre, ne vous étonnez pas qu’il puisse faire de même dans sa chambre et surtout, ne lui demandez pas l’impossible : ranger sa chambre alors que vous ne le faites pas vous- même et lui imposer de l’ordre tandis qu’au fond de lui il se cherche.
Que faire ?

- Ne pas lui imposer trop d’ordre dans son espace
Sa chambre est après tout son univers. Si vous n’admettez pas qu’elle soit en désordre, expliquez-lui pourquoi mais ne vous acharnez pas car c’est une étape normale et indispensable dans la vie de l’adolescent. Vous pouvez commencer à sévir si le désordre se transforme en problème d’hygiène, mais c’est assez rare.
- Ne rangez pas à sa place
Un adolescent qui ne peut s’affirmer dans son propre univers, cherchera un autre moyen de le faire (mauvaises fréquentations, tenues délurées etc...) Si vous prenez en charge le rangement de sa chambre, vous risquez de trop empiéter sur son domaine et surtout, de le déresponsabiliser. Ce n’est pas à vous de ranger. Après tout, si ça ne le dérange pas...L’important est que ce désordre ne dépasse pas les limites de sa porte.
- Imposez-lui des règles en ce qui concerne les autres pièces
Si vous lui laissez la liberté de gérer son espace comme il l’entend, il est par contre fondamental de lui faire comprendre qu’il n’est pas le seul à vivre dans la maison : il veut que vous respectiez son univers, qu’il respecte celui des autres membres de la famille.
- Frappez et attendez sa réponse avant d’entrer dans sa chambre
A l’adolescence, le petit enfant qui adorait se confier et tout partager avec ses parent, ferme sa porte au sens propre comme au sens figuré. Il a besoin de se retrouver seul avec lui-même et c’est à cette période où vous vous devez de respecter son intimité. Si vous ne le faites pas, l’adolescent risque de se sentir envahit par vous et aura une chambre d’autant plus en désordre qu’il voudra se protéger de votre intrusion.
Bien dans ses baskets avec la Blackspot Sneaker

  
         Cela fait désormais quatre ans que Kalle Lasn, directeur de l’Adbusters Media Foundation (l’équivalent nord-américan des « casseurs de pub » français) et pionnier du culture jamming (brouillage culturel), a lancé la Blackspot Sneaker. Une simple basket se présentant comme un clone recyclé de la Converse All Stars sauf qu’elle n’est pas montante. Rappelons que Converse est la propriété de Nike depuis 2003. La firme de l’Oregon créée par Phil Knight est la cible privilégiée des altermondialistes et plus spécialement de l’Adbusters Media Foundation.

         Sur le site de la fondation on peut d’ailleurs lire ce message vindicatif à l’encontre de la marque à la virgule : « All empires must fall, Nike is no exception. » (Tous les empires doivent tomber, Nike ne fait pas exception.). Sur la chaussure, deux points en guise d’anti-logo : un noir et un rouge, symbolisant l’offensive menée contre Nike.
Le coin des achats malins
Défier les multinationales de l’équipement sportif, c’est le pari qu’est en passe de gagner Lasn, sa basket ayant raflé 1% de parts de marché à Nike l’année passée. Au travers de sa contremarque Blackspot, Lasn souhaite avant tout dénoncer les conditions de productions intolérables dans lesquelles sont confectionnées les chaussures de sport de Nike, Puma, Adidas et consorts…Les critiques adressées à Nike concernent principalement les conditions de travail inhumaines des ouvriers dans les usines de sous-traitance asiatiques et mexicaines. Un scandale pour Adbusters, quand on sait que la majeure partie des usines se situe dans des zones franches de taxe.
Le projet Blackspot Sneaker prouve aujourd’hui aux consommateurs que l’on peut produire des chaussures selon des règles de fabrication et de distribution respectueuses de l’environnement et des travailleurs. Il faut dire que Kalle Lasn s’est attelé à créer une chaîne de production pour le moins exemplaire, à commercer par le lieu de fabrication. Après avoir longtemps prospecter à travers le monde : Chine, Indonésie, Corée du Sud, Pologne (pas vraiment les mères patries des droits de l’Homme), Lasn et ses chaussures ont élu domicile au Portugal dans une usine tenue par la même famille depuis trois générations.
            De l’aveu même des salariés, il s’agirait de la « meilleure usine du Portugal ». Dans cet Eden, les travailleurs touchent jusqu’à deux fois le salaire moyen, empochent un quatorzième mois, se promènent dans les vignes pendant leur pause, et peuvent même œuvrer écouteurs de balladeur mp3 vissés sur la tête.

Entre 25000 et 30000 personnes à travers le monde portent les Blackspot Sneaker. Succès commercial mais surtout succès écologique puisque la basket est conçue à partir de chanvre biologique traité naturellement et de caoutchouc à 70% biodégradable. Son prix ? 69 euros. Où la commander ? Sur Internet ou dans certains magasins de détails. Notez que l’achat d’une Blackspot Sneaker sur le site de la chaussure vous donne le droit à une remise de 25% sur votre prochain achat d’un produit estampillé Adbusters Media Foundation. Alors n’hésitez pas et emboîtez le pas… de la Blackspot Sneaker !
Idées sorties dans le 37

Ecomusée du Véron

80 route de Candes
37420 Savigny en Véron
Tél : 02 47 58 09 05

Cet écomusée est le lieu de prédilection de la vigne, du vin et de la vie quotidienne des anciens habitants de la région. Des animaux et un espace d'initiation vous mettent les sens en éveille.

Musée du veneur au château de Montpoupon

37460 Céré la Ronde
Tél : 02 47 94 21 15

Ce château de la Renaissance, consacré au cheval, vous ouvre ses portes et vous fait découvrir 25 salles où vous pourrez admirer des tenues et selleries ainsi que des créations Hermès et des anciens jeux.

Pour se démarquer, pour se rebeller, pour ne pas être comme tout le monde, certains adolescents aiment adopter un style vestimentaire différent.
De nos jours, on voit beaucoup de gothiques ou de emos. Vous avez certainement croisé ce genre d'adolescents dans les rues ou vous en avez vus à la télé.
Les gothiques, dans l'imaginaire des gens, sont habillés de couleurs foncées, essentiellement en noir, peignent leur chambre en noir, écoutent de la musique dure, genre Metal, verraient la vie en noir également. Ils penseraient beaucoup à la mort et se sentiraient mal dans leur peau.
Les emos, pour schématiser encore, ont une grande mèche de cheveux, teints en noir, qui barre leur visage, ils sont habillés plutôt de noir mais avec des touches de couleur vive, ils portent des jeans « cigarette », ils auraient tendance à se mutiler (à ce qu'on dit ?!), ils écoutent de la musique hardcore, ils sont plutôt extravertis, limite exhibitionnistes, ils auraient tendance à être dépressifs.

Si vous avez un enfant qui est ou veut devenir gothique ou emo, devez-vous en avoir peur ?
Je dirai, çà dépend…
Vous devez, avant tout, éviter de rejeter d'emblée votre adolescent. En effet, l'adoption de ce style particulier n'est peut-être pas aussi grave que cela.
Les adolescents cherchent souvent à se démarquer. Ils aiment aussi faire partie d'une sorte de communauté, ce qui leur permet de se sentir appartenir à une même « famille ».
En fait, l'essentiel est de savoir si votre ado veut adopter uniquement le style vestimentaire des gothiques ou des emos ou leurs idées.

Dans le premier cas, ce n'est pas si grave. Généralement, cela ne fera que passer. Vous aussi, dans votre jeune temps, vous avez peut-être été hippie, punk, grunge ou autre. Chaque époque a eu son style particulier.
Ainsi, si votre enfant s'habille tout en noir, repeint sa chambre en noir, ne paniquez pas de suite. Observez-le. Voyez s'il ne se renferme pas sur lui-même, s'il ne voit pas la vie tout en noir. S'il continue à côtoyer ses amis, ne vous inquiétez pas. Toutefois, restez vigilant…

Dans le cas contraire, si son changement de style s'accompagne d'un changement profond de caractère, d'un enfermement sur lui, ne vous braquez pas de suite, car cela ne ferait que creuser le fossé entre votre ado et vous. Prenez le temps de discuter avec lui, de lui demander les raisons pour lesquelles il pense de cette façon. Surtout, ne le rejetez pas. Il veut peut-être simplement personnifier son mal-être de cette façon. Restez sans cesse proche de lui. Dites-lui que sa façon d'être vous gêne et ne vous paraît pas normale. Montrez-lui que la vie c'est autre chose, que de broyer du noir sans arrêt. Tentez de l'empêcher de s'enfermer dans son style, dans sa tribu. Je sais, ce n'est pas facile à faire. N'hésitez pas à lui dire que vous vous inquiétez pour lui.

Rassurez-vous, la plupart du temps, vous n'aurez pas à vous inquiétez. Ces temps-ci, les émos fleurissent dans les rues, c'est un phénomène d'imitation, essentiellement vestimentaire. Et souvent, cela s'arrête-là. C'est uniquement un épiphénomène qui disparaîtra comme il est venu. Bien souvent, seul le paraître compte.
Fort heureusement, « l'habit ne fait pas le moine ». Un style gothique ne préjuge pas des idées noires. Je connais d'ailleurs une jeune secrétaire « gothique » qui est très compétente, serviable et gentille…
Attention aux préjugés ! Faites confiance à votre enfant, ne le lâchez pas, ne perdez pas le contact avec lui… La discussion est primordiale !


Tours: Faut-il avoir peur des GoThiques ?
Accueil